EDITO PAQUES 2017

je suis devant ma feuille blanche (mon écran), et je ne sais pas quoi écrire. Comme chaque mois, je dois composer un éditorial pour la feuille paroissiale, mais rien ne vient - pas grand-chose en tout cas. Ah si, c'est Pâques bientôt (dans un mois au moment où j'écris) !
Pâques, la fête de quoi au juste ? Fête du printemps pour les uns, fête des œufs en chocolat pour les autres (les chasses aux œufs !), fête à connotation religieuse enfin pour une minorité âgée qui garde le souvenir des pratiques d'antan.
 Pour les disciples,les premiers chrétiens,  ce n'était pas plus évident.

Bonne Nouvelle annoncée par les premiers chrétiens, qui ajoutaient « nous en sommes témoins ». Mais témoins de quoi exactement ? Ils n’avaient rien vu, ils ne savaient même pas comment exprimer dans leur langage ce qui s’était passé, et pour cause : le mot « ressusciter » n’existait pas encore ! Et ce qui s’était passé, et qui durait encore au point de bouleverser leur vie, dépassait leur entendement, comme il dépasse encore le nôtre.
Peut-être avons-nous envie de dire : « C’est pourtant simple : Jésus est mort, il a été mis au tombeau et il en est ressorti vivant trois jours après ». Et pourtant... Les chrétiens d’Orient ont bien senti que la proclamation de la résurrection n’était pas aussi réductrice. Leurs icônes ne représentent jamais Jésus en train de sortir de son tombeau – contrairement à Lazare –, restant fidèles aux récits évangéliques qui ne montrent que le tombeau vide. Il n’y a que les peintres occidentaux à l’avoir fait, évoquant un grand spectacle avec effets spéciaux...
Parce que la résurrection de Jésus n’est pas un « simple » retour à la vie. Elle est un événement qui touche toute l’humanité passée, présente et à venir, toute la création aussi : le mal entré par le péché de l’homme est définitivement vaincu, et les fruits de cette victoire nous sont communiqués quotidiennement, visiblement par les sacrements, mais aussi par toutes les autres manières que Dieu choisit et que nous ne voyons pas. Jésus est devenu le « Seigneur ». Cet événement est si riche que nous avons été comme obligés de le fractionner pour essayer d’en comprendre le contenu : la Croix, le matin de Pâques, l’Ascension, la Pentecôte ne sont que les différentes composantes du même Mystère Pascal.
Nous avons besoin de temps pour entrer dans le mystère...comme lorsqu'on entre en amour !
Laisser, laissons la Vie (la vraie, la divine!) entrer en nous... nous ensemencer... nous féconder... pour la Joie, "la gloire de Dieu et le salut du monde" !
Alléluia ! Christ est vivant !

Sainte fête de Pâques, 
abbé Bernard P.

« Christ est ressuscité… Vraiment ressuscité ! » C’est avec cette parole d’étonnement et d’enthousiasme que nous sommes accueillis ce soir (ce matin).
Cette nuit, au cours de la veillée pascale, près de 3.600 adultes ont été baptisés en France. 160 en Belgique. Pourquoi ?  C’est que le message de la résurrection est arrivé jusqu’à eux.
Avec tous les chrétiens, ils croient que le Christ est vivant et ils ont décidé de suivre son chemin. Mais je devine ce que certains d’entre vous pensent. Je le pense, moi aussi, parfois. Est-ce que c’est vrai tout cela ? Est-ce que c’est vrai que le Christ est ressuscité ? Depuis plus de 2.000 ans, une rumeur court : après une vie passée à aimer Dieu et à aimer ses frères les hommes, Jésus a été ressuscité, Dieu l’a relevé d’entre les morts. Est-ce que c’est vrai ?
Nous n’avons pas de preuves. Nous n’avons qu’un tombeau ouvert. Et une absence. Comme celle de nos morts que nous appelons nous aussi quelquefois : "nos absents".
Cependant, pour les disciples, et pour beaucoup d'autres qui sont venus par la suite et qui sont devenus croyants, pour les baptisés de Pâques, cette absence est devenue une PRESENCE. 
Le message est clair : "il n'est pas ici, allez vers les autres, mes frères : là vous le verrez !" Le tombeau ouvert et vide les renvoie vers un ailleurs qui n'est plus le cimetière mais le lieu de vie des hommes, la Galilée. Un déplacement s'opère, de nouveaux départs s'annoncent.
Le Crucifié reste introuvable dans la tombe. Le rendez-vous avec lui est pris hors du cimetière en Galilée au carrefour des hommes : « II n'est pas ici ; il est ressuscité ; il vous précède en Galilée ; là vous le verrez ». Il faut repartir, quitter leur lieu d'enfermement pour la Galilée des nations ; une nouvelle aventure commence.
Avec les amis de Jésus, nous sommes spécialement invités en cette nuit à quitter nos cimetières, à émerger de nos noires prisons de découragements et de désespoirs, pour aller vers les hommes avec un regard neuf.
L'actualité quotidienne nous renvoie l'image d'un monde qui tourne mal (crimes et détournements par-ci, attentats et guerres par-là). À vue humaine, notre époque dérive dangereusement vers un monde de violence, avec des images dangereuses de Dieu comme dans l'Islam fondamentaliste et sans repères fondamentaux. Le relativisme gagne tous les domaines et les frontières entre le bien et le mal s'effacent). Bref ! Une civilisation en déclin, pensons-nous pessimistes.
Pâques nous convie à un nouveau regard, à changer de lunettes pour percevoir les germes de vie et les graines du Royaume en ce monde. Dans l'obscurité de cette nuit, brille en effet la flamme pascale ; cette flamme, laissons-la illuminer nos ténèbres environnantes ; entrons dans le halo, le giron de sa lumière, laissons-la éclairer la part de ténèbres en nous, enflammer nos cœurs de sorte que chacun d'entre nous devienne un cierge pascal au cœur de la nuit du monde. Avant nous, tant d'hommes et de femmes l'ont été et de façon merveilleuse ! (Notre évêque disait à peu près la même chose lors de la Messe Chrismale la veille du Jeudi-Saint à Liège, où les saintes huiles des sacrements ont été consacrées : si nous sommes des "oints", chrismés par l'huile de nos baptêmes, c'est pour apporter de la joie au monde de la part de Dieu !
La résurrection nous enjoint de faire de nos difficiles existences des chefs-d'œuvre de lumière, d'amour et de don. Nous devrions quitter cette célébration avec au cœur la ferme volonté de décoller, de nous affranchir de nos chaînes paralysantes, d'éviter d'assombrir la vie des autres ; que ce qui en nous exulte, triomphe de ce qui gémit.
La meilleure preuve que le Christ est vivant, ressuscité, c'est l'amour et la foi de ceux qui vivent aujourd'hui de Lui, par Lui. De ceux qui - et ils ne sont pas nécessairement des pratiquants du dimanche - se donnent pour offrir de la joie, de la tendresse, de l'espoir et de la dignité à leurs frères ou sœurs abîmés par la vie, enfermés dans leurs prisons d'injustice ou d'indifférence.
Nous fêtons Pâques quand nous réapprenons à voir le Christ.  L'ange avait dit: «  Il n'est pas dans ce tombeau. »  Mais nous ne ces­sons de pratiquer une religion de tombeau.  Nous ne le cherchions pas assez là où des hommes vivent, là où ils veulent vivre.
Au fait, le savez-vous ? Tous nos tombeaux sont vides depuis Pâques ! Nos morts - ceux que nous appelons ainsi, ceux que nous chérissons, ne sont plus là : ils sont absents, eux aussi !  Ils sont partis vers la Lumière…
Depuis la résurrection de Jésus, depuis le premier matin de Pâques, un chemin est ouvert, il n’y a plus de fatalité. Christ est ressuscité ! Soyons des vivants !
Depuis l’arrivée à Rome d’un pape venu du bout du monde, un vent du grand large souffle sur notre Eglise. Des paroles toutes simples, des gestes de tendresse envers les malades, les jeunes prisonniers, les demandeurs d'asile, un sourire qui éclaire un visage deviennent une bonne nouvelle pour tous. !
Que ce vent du grand large donne un air de joyeuse résurrection en ce (temps) matin de Pâques ! Qu’il nous donne envie d’aller porter la bonne nouvelle à tous ceux qui ne connaissent pas encore la beauté de l’Evangile ;
Bonne fête de la résurrection à tous !

 BP

Le "DIALOGUE" mars-avril est sorti ! 

(= bulletin d'info du doyenné de Verviers et de ses 4 U.P.)


clic sur  Dialogue

+ + + +

UNE BELLE JOURNEE A VIVRE ENSEMBLE 

EN UNITE PASTORALE !    
Chers amis, paroissiennes et paroissiens de l'UP Sacré-Coeur de Dison Andrimont,
Lors du prochain cinquième dimanche, qui aura lieu le 30 avril, et afin de répondre aux demandes de se rencontrer entre paroisses, nous vous proposons de passer une journée en Unité Pastorale.
C'est effectivement un "dimanche pas comme les autres" auquel nous vous invitons à participer: nous partirons de Dison, en car, pour nous rendre dans deux lieux officiels (mais méconnus) de pèlerinage de notre diocèse.
Ainsi, le matin, nous assisterons à la messe au sanctuaire du "Jésus de Prague" à Horion-Hozémont. A la suite de la célébration, nous aurons une présentation de la vénération au Jésus de Prague avant de recevoir l'onction de ce lieu.
Après, nous piqueniquerons dans la ville de Huy avant de gravir, pour les plus courageux, le "Mur de Huy" à pied et pour les autres en car. Au sommet, nous serons reçu pour une présentation de Notre-Dame de la Sarte.
Nous clôturerons la journée de récollection par un temps de prière à la Vierge Marie avant de rentrer dans nos "clochers" en fin d'après-midi... où nous pourrons profiter du 1er mai pour nous reposer.
Dès ce week-end, des bulletins d'inscription seront disponibles dans chaque paroisse (vous pouvez aussi imprimer l'affiche du blog et renvoyer le talon, ou téléphoner au secrétariat paroissial le lundi ou jeudi de 9h30 à 12h (087/340075) ou au curé (0493/50 53 18). Ne traînez pas trop car les places dans le car sont comptées.
La participation aux frais s'élève à 9€ pour les adultes, 5€ pour les moins de 18 ans et même gratuit pour les moins de 12 ans.
(P.S. Pour ceux qui ne pourraient pas participer à ce pèlerinage, une messe unique sera maintenue à 10h à l'église St Fiacre)
L'équipe-relais de Saint-Fiacre


* * *



(le fond musical automatique a été désactivé -pour l'écouter il faut désormais cliquer sur l'icône ">" , à gauche de la barre verte au dessus de la page)

Toutes les messes dans notre Unité (et en Belgique,  France...) sur le site EgliseInfo.be



Le "DIALOGUE" mars-avril est sorti ! 
(= bulletin d'info du doyenné de Verviers et de ses 4 U.P.)

clic sur  Dialogue

"Calendrier vert" pastoral 2016-2017

téléchargez-le sur : 




@

PARTAGE BIBLIQUE : La prochaine rencontre aura lieu le vendredi 24 mars à 15h30 à la chapelle de l'église Saint-Fiacre de Dison (intérieur de l'église). Ouverte à tous!
DATES DES COMMUNIONS & PROFESSIONS DE FOI 2017 :

Première communion

Saint-Laurent      : samedi 13 mai à 16h

St Jean-Baptiste : jeudi 25 mai à 10h45 (Ascension)

Sainte-Thérèse   : dimanche 11 juin à 10h45

Saint-Fiacre        : dimanche 18 juin à 9h30

Profession de foi

Saint-Laurent      : dimanche 7 mai à 10h45

Sainte-Thérèse   : dimanche 14 mai à 10h45

St Jean-Baptiste : dimanche 21 mai à 10h45

Saint-Fiacre        : dimanche 28 mai à 9h30

Confirmation

En unité à Sainte-Thérèse : dimanche 29 octobre 2017 à 10h

Des changements dans les dates des Professions de foi à partir de 2018: consultez le lien PROF.FOI.2018-2020


Conférences
Les grandes Conférences du Lundi au Pays de Herve : cliquez sur le lien








Nouveau : les rendez-vous de prière dans notre unité pastorale (click ici )


*  *  *


Le LANCEMENT du CONSEIL DE L'UNITE PASTORALE (CUP) 

a bien eu lieu le 16 novembre,
en voilà le compte-rendu !
(et une explication de son rôle, fonctionnement...)
cliquez sur CUP






* * * * * * * * * *





________________________________________________
Quelques photos de nos dernières activités en UP:


(N.B. ces photos ne peuvent pas être téléchargées sans l'autorisation de l'auteur)
https://www.flickr.com/photos/141862900@N04/albums/






 0